CAUE de Loir-et-Cher

Visite en Maine-et-Loire pour les élus du SIAB – 26/04/16

Découvrir des réalisations exemplaires ou incitant à une prise en compte de la qualité dans les domaines de l’architecture et l’aménagement permettent de mieux appréhender les enjeux qui s’imposent à tout responsable d’une collectivité.  Le CAUE organise des journées de visites d’équipements et peut répondre à une demande particulière relative à ses domaines de compétence, n’hésitez pas à nous solliciter !

Pour exemple, une visite à destination des élus et techniciens du SIAB, organisée le 26 avril 2016.

– Saumur :

Les bureaux du siège social de Saumur Habitat, (maître d’œuvre : agence Bruno HUET). Saumur Habitat a souhaité rénover son siège social et a donc mis à profit ses compétences bois. Son but était de faire entrer la nature au sein même d’un quartier très urbain, en proposant un cadre de travail simple, écologique, doux et mesuré :

L’opération « Les Jardins Fricotelle », (maître d’œuvre : Lionel Vié) : programme mixte de 18 logements individuels et 4 logements intermédiaires. Pour Saumur Habitat, il s’agit de la première opération de Conception-Réalisation, engagée sur concours qui a permis la construction en 10 mois seulement. Ce projet a suivi une démarche « Qualité environnementale » intégrant l’accessibilité des logements aux PMR et des dispositifs enterrés pour le tri sélectif ainsi que la création de liaisons douces cheminant à travers l’ensemble du lotissement et un parking situé à l’entrée pour limiter les nuisances sonores :

L’opération « le Clos des Amandiers », (maître d’œuvre : agence Bernard Bühler) : 14 logements individuels entièrement réalisés sur la base de structures à ossature bois. Chaque logement dispose d’un jardin privatif et d’une toiture terrasse végétalisée, destinée à recevoir des panneaux photovoltaïques et permettant une bonne régulation de la température intérieure :

L’opération « le Pré Pinguet », (maître d’œuvre : Atome Architectes, RDB Architectes) rassemble 20 logements collectifs, construits en zone inondable suite à la démolition d’une barre des années 50. Pour rompre avec la régularité d’un habitat urbain trop prévisible, Saumur Habitat a choisi d’alterner des blocs en saillie. Le parti architectural a été de créer un maximum de logements traversants, d’un seul niveau, selon un axe préférentiel Nord/Sud pour répondre à une préoccupation bioclimatique :

 

Forges, commune rurale qui « fabrique » et accueille son « lotissement environnemental » :

La commune de Forges (287 habitants) est répartie en hameaux, sans centre-bourg. En 2005, lorsque le maire se lance dans le projet de créer un centre-bourg de qualité, il adopte une logique de développement urbain durable, la démarche est donc « expérimentale ». Le lotissement regroupe 29 lots de taille différente, une orientation préconisée du bâti s’appuyant sur le solaire passif, la création d’un réseau de chaleur (chaudière bois) et un assainissement vert :