CAUE de Loir-et-Cher

Débats et colloques


Archives :

 

Débats et Colloques   IMG_0159

Les échanges, qui rejoignent la notion de sensibilisation, sont des moments importants de la vie du CAUE. Destinés aux membres de l’association, les débats prennent des formes diverses selon les partenariats.

 


Retrouvez toutes les informations sur la biennale « nature&paysage sur  : www.nature-et-paysage.eu

Mise en page 1    AFFICHE WEB-NP2011  

Adobe Photoshop PDF     affiche-a3-avec-logos


Archives :

24 mai 2018 – 2ème édition du Carrefour des Territoires

Le Carrefour des Territoires est un dispositif porté par trois structures, le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Loir-et-Cher, l’observatoire de l’économie et des territoires et l’association des maires de Loir-et-Cher, qui agissent à l’échelon départemental pour accompagner les collectivités. Il est relié au Salon des Maires. Le Carrefour des Territoires est destiné aux élus et techniciens des collectivités et permet, au cours d’une journée de tables rondes et d’ateliers, de débattre et de confronter des points de vue sur un thème actuel. Le patrimoine est l’héritage commun d’un groupe ou d’une collectivité qui est transmis aux générations suivantes. Il recouvre les biens, matériels ou immatériels, ayant une importance artistique et/ou historique. Il peut être de natures très diverses : patrimoine architectural, culturel, historique, archéologique, industriel, naturel, artistique, religieux … Au coeur de l’identification d’un territoire, les patrimoines naturels et culturels revêtent, en particulier autour de l’axe ligérien, une valeur essentielle comme témoin d’une histoire passée. Leur devenir nous renseigne sur notre capacité à les préserver, notre aptitude à les transformer en même temps que notre devoir de les transmettre. Leur diversité et leur vulnérabilité imposent des démarches de connaissance et de mise en valeur qui pèsent parfois sur les politiques publiques des collectivités. Parallèlement, ils constituent un atout essentiel pour élaborer un projet de développement économique fondé sur une approche touristique du patrimoine. Le Carrefour des Territoires 2018 propose d’interroger la relation entre les éléments patrimoniaux connus ou reconnus et leur territoire, pour mieux comprendre comment et à quelles conditions les patrimoines naturels et culturels peuvent amorcer ou contribuer aux dynamiques territoriales. Ou comment appréhender notre patrimoine comme un levier essentiel de développement des territoires.

⇒ Les vidéos

 

 


16 janvier 2018 – les discussions de la chocolaterie « percevoir le sauvage » :

« Percevoir le sauvage – A l’écoute du sauvage, de quelle manière les sons contribuent à décrire, connaître,reconnaître des lieux ? Que deviennent alors nos expériences sensibles ?  »
Perceptions et représentations sonores des paysages pour cette troisième discussion de la Chocolaterie, avec Bernard Fort , Lolita Voisin, enseignante à l’école du paysage et Bruno Marmiroli, Directeur du CAUE41.

 


20 décembre 2017 – les discussions de la chocolaterie « naturel ou sauvage ? » :

Un public nombreux a assisté hier soir à la discussion de décembre « Naturel ou sauvage ? Revenons à des questions de vocabulaire… » Que signifient jardin, environnement, indigène, naturel ou sauvage ? Une discussion entre Gilles Clément, jardinier, paysagiste, botaniste, entomologue, biologiste & deux enseignants de l’École de la nature et du paysage.
      

13 octobre 2017 – Journées Nationales de l’Architecture – Débat sur l’architecture contemporaine, à la bibliothèque Abbé-Grégoire :

Trois architectes, Jean Harari, Chilpéric de Boiscuillé et Frédéric Aubanton, sont invités à évoquer trois bâtiments significatifs de la production architecturale du XXe siècle : la bibliothèque Abbé-Grégoire, la clinique de la Chesnaie et la basilique de la Trinité.

Cet échange est l’occasion d’évoquer, dans le cadre des journées nationales de l’architecture 2017 et des 40 ans de la loi sur l’architecture, l’architecture du XXe siècle, sa connaissance, sa reconnaissance, son usage et sa protection.

Débat en partenariat avec Agglopolys, le CAUE 41, la Maison de l’Architecture, le CROA et la DRAC Centre-Val de Loire.

 


7 octobre 2017 – carte blanche, les rendez-vous de l’histoire – Terre mentale :

Est-il possible de définir l’identité du territoire ligérien en tant qu’ouverture vers le monde ? Comme une annonce de la Biennale d’Architecture d’Orléans (13 octobre 2017), cette question est ici posée à Patrick Bouchain, invité d’honneur de la Biennale, constructeur, André GUILLERME, ingénieur, historien, Marie Haude CARAËS, directrice de l’école supérieure des Beaux-arts de Tours, directrice-adjointe de l’école supérieure de beaux-arts TALM.


11 mai 2017 – café historique, l’histoire des paysages viticoles :

Au fil de la Loire s’étend la troisième région viticole de France, qui regroupe de nombreuses appellations. Variété des climats, diversité des sols et des cépages… tout concourt à faire de la vallée de la Loire un paysage culturel autour de la vigne. L’étude de l’évolution des paysages viticoles permet d’éclairer une histoire constitutive du socle culturel commun.

Avec Samuel LETURCQ, Maître de conférences en histoire Université François-Rabelais de Tours et Marion CAPPÉ, paysagiste au CAUE41.

  


23 mars 2017 –  le carrefour des territoires :

Le CAUE 41, l‘Association des Maires de Loir-et-Cher, et l’Observatoire de l’Économie et des Territoires ont organisé leur premier Carrefour des Territoires le jeudi 23 mars à la Halle aux Grains de Blois.

Tous les élus et tous les agents des collectivités de Loir-et-Cher étaient conviés à ce grand rendez-vous. Des tables rondes et des conférences se sont déroulées autour du thème principal retenu pour cette première édition, « le devenir des territoires ruraux » et des ateliers relatifs à l’actualité des collectivités se sont tenus toute la journée. Un salon des Partenaires a également été organisé dans le Hall de la Halle aux Grains.

⇒ Les vidéos

 


16 juin 2016 –  sur l’histoire des paysans français. à Champigny-en-Beauce.

Avec Éric ALARY, Agrégé et docteur en histoire, enseignant en khâgne et en hypokhâgne au lycée Descartes de Tours.
L’Histoire des paysans français débute à la Belle Epoque, période où la IIIe République achève d’initier les paysans à la démocratie républicaine. Grâce à l’école, au service militaire et à l’arrivée des chemins de fer, les campagnes se désenclavent progressivement, marquant la fin d’un XIXe siècle caractérisé par une relative prospérité. Un siècle plus tard, les paysans sont méconnaissables. Ils ont traversé deux guerres mondiales – dont la première fut dévastatrice – le dépeuplement des villages, la révolution mécanique, l’entrée dans l’Europe, puis le choc de la mondialisation.

DSCF1993


20 mai 2016 – table ronde à la Basilique Notre Dame de la Trinité :

Cet évènement a rassemblé près d’une centaine de personnes et permis de retracer l’histoire et comprendre les caractéristiques architecturales de ce Chef-d’oeuvre de l’art sacré des années 30, la basilique est aujourd’hui un lieu de pèlerinage important consacré à la Vierge. Au sein de ses murs, une lumière douce et colorée habille les visiteurs et les plonge dans la contemplation. Quelle est l’histoire de cette architecture qui marqua le paysage de l’entre-deux guerres et quelles en sont les enjeux de conservation et de valorisation aujourd’hui ?.

⇒Télécharger la présentation du CAUE

basilique


Les discussions de la chocolaterie 2016 :

« Le parti du partage ». Cinq ou six conférences  au cours de l’année scolaire, au rythme d’un rendez-vous par mois.
Ces conférences, en partenariat avec le CAUE 41, CinéFil et Studio Zef, sont l’occasion de donner la parole à des personnalités du monde du paysage, de l’architecture, de la culture ou de la création, en organisant une discussion avec un modérateur et/ou le public. Les thèmes retenus doivent permettre, tant au public extérieur qu’à nos élèves de pousser plus loin leur réflexion sur les territoires où ils devront intervenir.

⇒Télécharger le programme 2016 des discussions de la chocolaterie


23 octobre 2015 – Architectures et Paysages « La commande architecturale : un achat pas comme les autres » :

Ces rencontres départementales «Architecture et Collectivités» étaient organisées par le Conseil régional de l’ordre des architectes (CROA) Centre-Val de Loire, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles du Centre-Val de Loire, pour sensibiliser les acteurs de la commande publique à la promotion de la qualité architecturale, urbaine et paysagère à partir des expériences et des bonnes pratiques observées dans chaque département.

Le principe d’une rencontre annuelle par département a été acté entre le CROA et la DRAC. Cette journée dans le Loir-et-Cher fait suite à une première rencontre organisée dans le département de l’Indre au mois d’octobre 2014.

Ces rencontres sont un lieu d’échange et de débats entre les acteurs de la commande publique, les structures en charge du conseil et de la promotion architecturales et les professionnels de l’architecture dans le département du Loir-et-Cher. >Article de la NR41

DSCF0158


25 juin 2015 – conférence « Woodstacker » :

« Empiler de courts morceaux de bois à sec, sans fixations d’aucune sorte pour réaliser des structures mathématiques aux dimensions architecturales, telle est la proposition de Woodstacker. »

Affiche-Delaroziere-valide1

 

18 mars 2015 – Café historique – la cité agricole de Champigny-en-Beauce :

Dans le cadre des cafés historiques (région centre) le service ville d’art et d’histoire de Blois et le CAUE ont co-animé une présentation de la cité agricole de Champigny-en-beauce.

Créée par François Philibert Dessaignes entre 1870 et 1897, cette cité de 38 logements individuels avec annexes a été conçue pour loger des ouvriers agricoles. Dès 1889, elle reçoit la médaille d’or de l’exposition universelle de Paris (section XI – sur les habitations ouvrières).

Le contexte idéologique de la première moitié du XIXème siècle, le parcours personnel de François Philibert Dessaignes, ses champs de prédilection, son cercle de relations et ses désidératas quant à la conception de ces logements et à leurs conditions d’occupation ont été autant de sujets abordés pour saisir comment une telle cité a-t-elle pu voir le jour à Champigny-en-Beauce, petite commune de Loir-et-Cher dotée d’une population ne dépassant pas 709 habitants en 1851 et pour comprendre les particularités qui constituent la richesse de ce patrimoine.

café hsito n et blc   café histo 3        RVHlogo