CAUE de Loir-et-Cher

Conseils aux collectivités

Le CAUE conseille les collectivités en les accompagnant dans leur démarche de maître d’ouvrage. Cette mission permet d’enrichir toutes les réflexions préalables à la prise de décision et doit intervenir en amont du processus de projet. En réalisant avec la collectivité des études de diagnostic intégrant à la fois le contexte réglementaire, historique, urbain et environnemental, le CAUE permet de mieux cerner les contours du projet, son incidence dans une prise en compte des différentes échelles ainsi que son rôle dans la stratégie politique d’aménagement du territoire.

Situé en amont de la maîtrise d’œuvre, le CAUE est à même de structurer une approche pluridisciplinaire (urbaniste, architecte et paysagiste) ayant vocation à élaborer des scénarios afin d’alimenter la réflexion de la collectivité. L’objectif recherché est à la fois d’interroger, avec la collectivité, la définition de son projet mais également d’aider le maître d’œuvre à s’engager dans une démarche de conception dans les meilleures conditions possibles.

Parallèlement, dans un contexte législatif fluctuant, le CAUE met à jour des éléments juridiques d’aide aux collectivités, en partenariat avec de nombreux organismes œuvrant dans le domaine de l’ingénierie publique (AMF, DDT, STAP…).

Quelques exemples de conseils :

  • Construction, extension et mise aux normes d’équipements publics,
  • Réhabilitation, mise en valeur du patrimoine,
  • Reconversion de friches commerciales ou industrielles,
  • Rénovation de l’habitat (diagnostic croisé patrimoine-énergie),
  • Création ou extension de quartiers d’habitat,
  • Élaboration, suivi, révision ou modification de PLU,
  • Aménagement d’espaces publics,
  • Plan de gestion différentiée,
  • Étude de paysages,
  • En complément du conseil, le CAUE propose des ateliers de sensibilisation et des visites d’opérations.

rubon4 copie
  QUELQUES FICHES-PRATIQUES RÉALISÉES PAR LE CAUE 72 :

EN ARCHITECTURE :

Capture d’écran 2015-09-18 à 17.33.12  Capture d’écran 2015-09-18 à 17.34.18 

EN PAYSAGE ET ENVIRONNEMENT :

Capture d’écran 2015-09-18 à 17.36.13  Capture d’écran 2015-09-18 à 17.37.14  Capture d’écran 2015-09-18 à 17.38.44

 


TÉLÉCHARGER LE DERNIER RAPPORT D’ACTIVITÉS :

RAPPORT 010616 light-1


LE PATRIMOINE BÂTI DE MONDOUBLEAU

Poursuivant ses démarches pour remettre à l’honneur la grande richesse et les potentialités insoupçonnées du bâti ancien de son centre bourg, la municipalité de Mondoubleau rappellera, à l’occasion du comice de Mondoubleau, le 02 juin prochain, qu’une étude est en cours à ce sujet et qu’un document récapitulant l’origine de ce bâti va bientôt être mis à disposition du grand public.


« JE JARDINE MA RUE » À CONAN – 12/05/2017

Vendredi soir la commune de Conan a invité ses habitants à rencontrer le CAUE pour poser les premiers jalons d’un projet « je jardine ma rue ».
Issue d’une réflexion de la commune sur l’embellissement et le fleurissement de ses rues, cette première rencontre est l’occasion d’impliquer les habitants, de partager les visions et idées lors d’un parcours dans les rues du bourg.
Malgré la météo peu clémente, les habitants sont venus en nombre et les inscrits sont d’ores et déjà nombreux, la suite en juin !

 


RÉUNION PUBLIQUE À NOYERS-SUR-CHER (11/05/2017)

Le CAUE accompagne la commune dans sa réflexion sur le projet de réaménagement de la place Lucien-Guerrier, les habitants étaient nombreux pour cet échange sur les pistes de projets concernant la place ainsi que l’implantation éventuelle d’une halle.

  


« JE JARDINE MA RUE » À MORÉE

Le rendez-vous était pris depuis le printemps dernier, ce 21 novembre dernier, le CAUE a organisé des plantations de pleine terre de vivaces et grimpantes avec des riverains volontaires et enthousiastes. Un atelier dans le cadre du projet « je jardine ma rue » afin de fleurir de manière pérenne la rue principale et les venelles du village. Les ateliers se poursuivront en 2017 avec un travail mené sur d’autres secteurs du bourg (lavoirs, entrée de bourg).

  dscf4695    dscf4688


CHOUZY-SUR-CISSE REPENSE SON COEUR DE VILLAGE

Première réunion avec le groupement retenu pour l’aménagement du cœur de village de Chouzy-sur-cisse. L’agence d’architectes OGLO et  l’agence de paysage atelier vert paysage travailleront conjointement sur un programme complexe : réaménagement de l’épicerie, programme d’habitat adapté et construction d’un cabinet médical et d’une pharmacie. L’objectif est de recomposer la place en face de la mairie et de renforcer la centralité en engageant une politique forte d’attractivité commerciale du bourg et de qualification du paysage. Cette première rencontre a été l’occasion de débattre autour de la maquette et des premiers schémas de la proposition initiale de l’équipe retenue avec la commune, le bailleur terre de Loire habitat et le CAUE.

dscf0232-copie  dscf3346


EMBELLISSEMENT DU COEUR DE VILLAGE DE BAUZY

Le CAUE  accompagne la commune depuis l’automne 2015, sur l’animation d’ateliers participatifs pour l’embellissement des rues du bourg. L’heure est maintenant aux travaux, menés par l’agence Sativa. La voirie a été resserrée, libérant des trottoirs plus larges, sur un même niveau, et ponctués de détails en brique locale qui mettent en valeur les seuils et entrées de cours. Les bandes de pieds de murs attendent désormais leurs plantations qui seront en partie réalisées lors d’un chantier participatif en novembre. Les habitants ont été impliqués tout au long du projet et certains se sont portés volontaires pour réaliser et entretenir les plantations devant leurs habitations.

SONY DSC   SONY DSC  

Photos : agence Sativa


« JE JARDINE MA RUE » À MORÉE

A Morée, le projet d’embellissement participatif de la rue du Général de Gaulle suit son cours.
Après les semis de pied de mur pour amorcer le projet d’embellissement, le CAUE ainsi que les élus et techniciens de la commune ont rencontré les habitants volontaires pour réfléchir à l’installation de grimpantes et de vivaces sur les trottoirs.
Pour initier la démarche, un groupe d’habitants moteur s’est réparti l’entretien des plantations entre riverains et voisins. Les agents communaux participeront également pour accompagner et encourager le projet.
Une vingtaine de façades et clôtures seront habillées et fleuries. Rendez-vous à l’automne pour l’atelier de plantation !

DSCF3979    DSCF4015


« JE JARDINE MA RUE » À VILLEXANTON  (26/05/16)

Le projet « je jardine ma rue » avance à Villexanton où les habitants volontaires se sont réunis pour explorer les espaces potentiels de projet. Avec de nombreux habitants du bourg intéressés, et notamment aux abords de la rue principale et des entrées, le végétal devrait commencer à reprendre ses droits sur les trottoirs à partir du printemps. Au programme, de nombreuses grimpantes adaptées à des trottoirs étroits et aux grands murs et murets, mais aussi des parterres à créer ou à reconquérir.
La suite à l’automne pour finaliser la première phase du projet.

DSCF1874 copie


ATELIER PARTICIPATIF À SARGÉ-SUR-BRAYE  (21/05/16)

Le samedi 21 mai 2016, un premier atelier a réuni les habitants de Sargé-sur-Braye pour approfondir la réflexion autour de l’avenir du bourg et de l’aménagement des espaces publics. Cet atelier fait suite à une première réunion publique qui avait permis de recueillir le regard des habitants et leurs attentes concernant l’avenir du village.

L’atelier a débuté avec un parcours sur site pour alimenter la réflexion sur le terrain. Les habitants ont mené la marche pour nous faire découvrir leurs espaces de vie et affiner les enjeux des secteurs identifiés. De retour en salle, les participants ont ensuite échangé autour d’un pique-nique sur les orientations d’un projet de village. Le débat s’est orienté autour des actions et projets à mener, avec pour ambition principale la valorisation du cadre de vie et l’attractivité du village.

Trois thématiques de travail ont ainsi été identifiées : l’aménagement des espaces publics des lotissements, le projet d’aménagement du centre-bourg, et la mise en valeur du camping. Ces thèmes feront l’objet d’ateliers spécifiques qui seront menés dès septembre avec les groupes d’habitants.

DSCF1776     DSCF1851


PROJET « JE JARDINE MA RUE » À MORÉE (22/04/16)

Ce 22 avril, une première rencontre avec les habitants a permis d’amorcer le projet d’embellissement participatif du village. Sur site, le CAUE a accompagné la commune et les habitants pour identifier les espaces pouvant être semés sur les trottoirs et en pied de mur. Cette première initiative vient introduire le projet « Je jardine ma rue » qui sera mené à partir de l’été par le CAUE. Des plantations de pleine terre de vivaces et grimpantes seront organisées à l’automne avec les riverains volontaires afin de fleurir de manière pérenne la rue principale et les venelles du village. Le rendez-vous est donné ! Une prochaine rencontre sera organisée durant l’été pour présenter la palette végétale aux participants.

 


PROJET « JE JARDINE MA RUE » À VILLEXANTON, PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE (03/03/16)

Ce 3 mars s’est tenue la réunion de présentation de la démarche « je jardine ma rue » dèja expérimentée dans plusieurs communes du département. Cette réunion publique a réuni une vingtaine de personnes volontaires et motivées pour réfléchir et participer à un fleurissement participatif de leur commune. La suite de la démarche se concrétisera par des ateliers de travail collectif et des commandes de plants et de matériel par la commune.

Flyers reunion publique 3 mars


PROJET « JE JARDINE MA RUE » À MER, SUIVI DU PROJET (11/01/16)

Nous avons eu le plaisir de recevoir des photos des rues Saint-Marc, Fortineau, et Alexandre-Bigot où s’était tenus au printemps des ateliers participatifs. Ces espaces font l’objet depuis plusieurs années d’expérimentation par les agents communaux pour réduire l’usage des produits phytosanitaires. Comme on le voit sur les photos, les massifs de vivaces se mêlent aux semis (réalisés au départ par la municipalité mais désormais spontanés) et la végétation se développe au long des pieds de murs.
Les calendulas qui sont prompts à se ressemer, se sont invités dans nos plantations, ça tombe bien une des habitantes de la rue nous à livré une recette de lotion apaisante lors des ateliers de plantation …
Le jardin d’aromates, proposé par une riveraine et à disposition des habitants se porte bien et la pimprenelle, la sauge et les différents thyms s’y sont généreusement étalés.
Rendez vous en fin d’hiver avec les habitants pour faire un bilan de cette première saison et observer l’état des végétaux.


ATELIER PARTICIPATIF À SAVIGNY-SUR-BRAYE (14/12/15)

Lundi dernier la commune de Savigny-sur-Braye a vu se poursuivre le projet de réaménagement des plates-bandes publiques du cœur de bourg. Cette fois ce sont de nombreux petits bras qui ont pu être mobilisés, en effet, une classe de l’école est venue prêter main forte au projet de la commune de réintroduire l’identité locale via des plessages urbains au cœur de Savigny.

Les enfants ont ainsi planté des jeunes plants d’arbustes champêtres et horticoles qui seront plessés d’ici quelques années. La maison Botanique, avec qui le CAUE co-organise cet atelier, a présenté aux enfants les techniques de plantations de ces arbustes en racines nues : apprêtage des racines, trou de plantation et pralinage. Techniques très vite appropriées. La plantation de la haie a été complétée par la mise en place de bulbes printaniers, par la dissémination des graines des plantes présentes cet été. Enfin, ils ont mis un paillage au pied pour protéger l’ensemble des plantations. Rendez vous dans quelques printemps pour le plessage de cette haie !


ATELIER PARTICIPATIF À PEZOU (20&21/11/15)

Ces deux journées d’ateliers se sont tenues les 20 et 21 novembre dernier à Pezou, dans le cadre du projet « jardinons nos villages ». Le projet visait à aménager l’arrière du Parc Marie Genty, un lieu jusqu’alors méconnu, dans un espace privilégié en bordure du Loir.

L’association Souffleurs de Vert, la Maison Botanique et leurs bénévoles, ainsi que le CAUE 41 sont venus animer des ateliers auprès des habitants, élus et des agents communaux. Ces ateliers font suite à une réflexion menée en concertation avec les habitants et les élus.

Au programme, réalisation de trois banquettes à l’entrée de la prairie, construction d’un banc sous un des saules pleureurs, plessage de la haie en bord du Loir, construction d’une cabane en saule vivant, et plantation du parc et de la prairie avec des vivaces de milieux humides. Deux journées bien remplies malgré une météo peu clémente, nous pouvons saluer la détermination des participants élus et habitants présents !

Un site à redécouvrir au printemps, à l’arrivée des fleurs, assis à l’abri du saule pleureur en face du Loir ou allongé au milieu de la prairie…


RÉUNION DE BILAN DE L’INITIATIVE « JARDINONS NOS VILLAGES POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL » (13/10/15)

Ce mardi 13 octobre après-midi s’est tenue la réunion de clôture de l’initiative « jardinons nos villages » Cette demi-journée de visite et de présentation a permis de présenter le déroulé et le bilan de ce projet expérimental qui s’est déroulé sur 18 mois et s’est achevé en avril 2015.

Les participants ont été invités à visiter des projets réalisés sur la commune de Mondoubleau en compagnie de M. Jean-Jacques GARDRAT, Maire de Mondoubleau, des participants et des intervenants.

Le Bilan de l’initiative et des projets menés leur a ensuite été présenté en salle, avec intervention des élus impliqués et des partenaires, puis ils ont assisté à la présentation de M. Xavier DUPONT, urbaniste et élu à la mairie de Rillé (37) d’une démarche similaire.

Vous pouvez désormais télécharger :

>Le bilan général de l’ensemble des partenaires

Les bilans par commune :

 


ATELIER PARTICIPATIF À MESLAND  (31/10/15)

Le groupe de travail de Mesland s’est réuni samedi sous un beau soleil pour poursuivre le projet d’aménagement du jardin de la petite Cisse. Cette fois c’est aux plantations que les habitants se sont attelés. Des graines avait été semées pour accompagner le premier été des plessages, nous avons pu identifier, sélectionner et préserver un grand nombre de plantes qui ont fait leur apparition : achillée, linaires, vipérines … Celles ci seront désormais accompagnées  de nombreuses vivaces « échappées » des jardins des meslandais qui ont répondu présents à l’appel aux dons de boutures lancé par la commune. Des graines de plantes sauvages sont également venues se glisser dans les massifs …
Nous en avons profité pour tailler les charmes qui accueilleront bientôt un banc au creux de « la chambre de verdure ».
L’occasion de rencontrer de nouveaux habitants, de faire découvrir le projet à d’autres et de convertir les plus petits !
Rendez vous au printemps pour voir ce qui germe, ce qui se réveille et ce qui fleurit…

DSCF9022  DSCF9001


ATELIER PARTICIPATIF À SARGÉ-SUR-BRAYE  (25/09/15)

Une salle bien remplie et enthousiaste pour la première étape d’une réflexion participative sur l’avenir du bourg de Sargé-Sur-Braye. Animée par les paysagistes du CAUE à la demande du conseil municipal, cette première rencontre à permis d’évoquer des sujets aussi variés que le paysage du bourg, l’avenir des commerces, la place des piétons dans le village, la sécurité des enfants, le fonctionnement des déplacements et du stationnement, le devenir de locaux communaux, la qualité des espaces naturels de la commune … Un premier balayage très riche qui viendra nourrir des ateliers de réflexion thématiques et ciblés doublés de visites de terrains à partir de cet hiver.

DSCF8799


ATELIER PARTICIPATIF À BAUZY  (22/09/15)

Atelier de travail avec les habitants du bourg de BAUZY :
Le 11 septembre dernier, le bureau d’étude Sativa Paysage a animé une réunion publique à Bauzy afin de présenter le projet d’aménagement du cœur de bourg, incluant de grandes réserves pour que les habitants puissent planter leurs pieds de murs et s’approprier la rue.
Le CAUE a pris le relais lors d’une soirée d’atelier avec les volontaires afin de définir les plantations qui seront menées par les riverains : connaître les grands principes de la composition des massifs, découvrir la palette végétale prévue par le bureau d’étude, appréhender les caractéristiques de chaque plante, analyser les contraintes individuelles. Une réunion en deux temps entre présentation collective et choix individuel où les paysagistes du CAUE accompagnent les particuliers dans leur décisions et les aides à composer avec les plantes vivaces …
Vivement la plantation, participative elle aussi !

par défaut 2015-09-29 à 17.58.49   par défaut 2015-09-29 à 17.58.40


ATELIER PARTICIPATIF À SELOMMES  (19 & 20/07/15)

Dans la continuité du projet participatif, les techniciens municipaux et les habitants de Selommes ont participé vendredi 19 et samedi 20 juillet à un atelier de construction de mobilier urbain organisé par le CAUE et l’association Souffleurs de vert. Ces deux jours ont permis de mettre en œuvre des matériaux naturels, produits ou collectés localement comme l’acacia et le bois mort sur pied pour les transformer en assises, passerelles et autres supports pour plantes grimpantes. Les participants ont pu écorcer, couper assembler et installer sur site ces objets destinés à révéler les zones humides de la commune et à prolonger les ateliers de plantations de « massifs comestibles » réalisés au printemps. Espérons que d’autres acacias morts sur pied trouveront une seconde vie dans les espaces publics de la commune et que nous y verrons bientôt d’autres supports et assises pour profiter du cours de l’eau…

DSCF8281    20150718_162130      


 

RÉUNION PUBLIQUE À MORÉE – GESTION NATURELLE DES ESPACES PUBLICS (03/07/15)

La commune a sollicité le CAUE pour une intervention lors d’une réunion publique portant sur les futurs changements de pratiques liés à l’interdiction d’utilisation des produits phytosanitaires. Cette réunion a permis d’informer et sensibiliser les habitants et de les inciter à mettre en place un fleurissement permettant de limiter l’entretien des bordures de voirie par la commune.

TROIS OBJECTIFS PRINCIPAUX :

  1. Informer les habitants des évolutions à venir de la législation. insister à la fois sur les enjeux de santé publique, le principe de précaution et sur la problématique de la gestion. Sensibiliser les habitants aux enjeux des changements de pratiques et à l’opportunité de faire projet collectivement autour de cette nouvelle contrainte.
  1. Présenter des initiatives locales ou non, menées par d’autres collectivités : proposer aux habitants différentes expérimentations avec des modalités variées (plantations, semis de graines, grimpantes …) et des ambitions différentes. Le but de cet exposé est de recueillir le sentiment des habitants sur ces différentes méthodologies, de savoir ce qui pourrait les intéresser comme type de projet.
  1. Présenter un regard sur le tissu urbain de Morée : comment se compose-t-il et quelles sont les possibilités de fleurissement par les habitants ? > présentation sommaire des différents types d’espaces : les courettes ouvertes sur la rue, les rue étroites avec des trottoirs non praticables, les venelles qui passent au milieu des zones de jardins etc… Cette partie permet aussi de présenter des photos d’initiatives d’habitants (= ce qui se fait déjà) et de réfléchir ensemble à ce qui pourrait se mettre en place à partir de l’automne.

DSCF7508     ruelle


ATELIER PARTICIPATIF – AMÉNAGEMENT DES BORDS DU LOIR À PEZOU DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (15/06/15)

L’aménagement des bords du Loir a débuté ce lundi 15 Juin dernier à Pezou avec un premier atelier d’accompagnement sur la tonte différenciée. Le projet prévoit de réinvestir la prairie sur les berges du Loir dans la continuité du parc Marie Genty. Plusieurs rencontres avec les habitants avaient permis de définir l’esquisse du projet. Avec l’accompagnement du CAUE et de la commune, une dizaine d’habitants étaient présents pour définir ensemble le tracé du parcours. Un chemin tondu permet désormais d’arpenter cet espace au bord du Loir dans une ambiance plus sauvage.

A venir :
Un atelier de plessage sera proposé pour gérer la haie sur les berges et ouvrir des fenêtres sur le Loir. Quelques plantations et des éléments de mobilier viendront également accompagner la balade en soulignant les éléments remarquables du site, avec un espace de jeu de cabanes en saules qui pourra être réalisé avec les enfants.
Ces ateliers de construction auront lieu à l’automne prochain avec l’accompagnement de nos partenaires (La Maison Botanique et Souffleurs de Vert). Un étiquetage des végétaux est également prévu pour valoriser le parcours et permettre aux habitants de découvrir la richesse du lieu.

  Atelier tonte Pezou 15_#21D  Atelier tonte Pezou 15_#205  Atelier tonte Pezou 15_#209[1]


ATELIER PARTICIPATIF À SAVIGNY-SUR-BRAYE (13/05/15)

Le 13 mai, quelques habitants de Savigny sur Braye sont venus prêter main forte aux élus et aux agents de la commune pour entamer la concrétisation de la stratégie de ré-invention des espaces publics. A terme, il s’agit de créer une perméabilité entre la trame bocagère du perche vendômois et les espaces publics urbains : plessage d’arbustes, développement d’un fleurissement en vivace et bulbes, reconquêtes d’espaces publics dégradés (parking …).

Cette mise en cohérence des espaces du bourg s’inscrit dans un projet global et participatif et suit les constats du diagnostic partagé réalisé cet hiver. Le premier atelier retenu visait la réfection des massifs de la place de la mairie et de la poste. Une trame de piquets de châtaignier, élément récurrent du paysage du perche, a été installée et donne un cadre a des plantations de vivaces (complétées d’annuelles pour la première saison). A l’automne, ces installations seront complétées par des plessages bocagers (ateliers portés par la maison botanique).

DSCF1734   DSCF1766


« JE JARDINE MA RUE » À TALCY (25/04/15)

Retour à Talcy le 25 Avril, suite aux ateliers de plantations « je jardine ma rue » menés à l’automne, nous revenons sur place pour une visite de contrôle ! L’occasion de réaliser un premier désherbage et un étiquetage collectif, de regarder l’évolution des vivaces et des grimpantes plantées tout au long de la rue sur les pieds de murs ainsi que dans les massifs publics. Un paillage de châtaignier déchiqueté à été mis en place sur l’ensemble des espaces afin de limiter désherbage et arrosage. L’occasion également de constater que le projet a pris de l’ampleur et que le groupe de volontaires a élargi son champ d’action à de nombreux espaces communaux : lotissements, entrées de bourg, hameaux sont passés sous la binette et le plantoir d’un groupe de jardiniers passionnés. Le CAUE attend avec impatience des photos estivales pour admirer les floraisons qui vont se succéder jusqu’en octobre.


« JE JARDINE MA RUE » À MER (18/04/15)

Dans le cadre du projet « je jardine ma rue » mené par la commune de Mer dans le cadre de la mise en place de son agenda 21 et de zones test « o pesticide » le CAUE a animé une matinée de plantation des pieds de murs des rues Saint Marc et Fortineau. Cet atelier fait suite à des réunions d’information et de concertation qui ont permis de rassembler des habitants bénévoles pour planter et entretenir leurs pieds de murs. Les plantations de vivaces se sont réalisées sont un soleil inespéré et se sont clos autour d’un verre dans un très beau jardin. Un paillage de chénevotte venant des chanvrier blésois, producteurs locaux, a été mis en place. Le CAUE est heureux d’avoir accompagné la mise en place de ce projet, qui, nous l’espérons se poursuivra avec plus de plantations et des moments partagés sur le « square du puits » taillé, replanté et agrémenté d’un nouveau banc pour l’occasion.


PROJET PARTICIPATIF À MESLAND (avril 2015)

Beaucoup d’activités du coté des projets participatifs ces dernières semaines, pour commencer un atelier qui date des 10 et 11 avril 2015, avec la mise en place de la trame du jardin de la petite Cisse à Mesland. Un projet participatif initié en décembre 2014 et sur lequel un groupe d’habitants s’est attelé à diagnostiquer, concevoir et maintenant réaliser avec l’appui du CAUE. Nous sommes très fiers d’avoir accompagné ce premier projet (pas encore fini, il manque les plantations) qui préfigure un renouvellement des espaces publics de la commune. Le projet a porté sur la construction d’une cabane en saule vivant, de plessis (sitôt finie sitôt testée !), barrières et tontines. L’ensemble est réalisé à partir de matériaux locaux : châtaignier de la vallée du cher, écorcé et apprêté sur place, saule provenant des bords de Loire et de la commune, piquets d’acacias venant de vieilles vignes… Bref un projet 100% local pour lequel les habitants ont collecté et offert des matériaux et ont mis la main à la pâte. Gageons que ce projet est le premier d’une longue série, les participants étant maintenant en mesure de reproduire les techniques mises en œuvre sous la houlette de Patrick Genty, de l’association souffleurs de vert (http://www.souffleursdevert.org/) intervenant pour l’atelier de construction.


VALORISATION ET GESTION DES RESSOURCES DU TERRITOIRE EN ÉCO-RÉHABILITATION ET ÉCO-CONSTRUCTION

PAYS VENDOMOIS ET PAYS-BEAUCE-VAL-LOIRE

Le CAUE 41 a été missionné par les pays Vendômois et Beauce Val-de-Loire pour dresser un état des lieux et apporter une connaissance du cadre bâti, indispensable à la définition des stratégies possibles d’une reconquête énergétique, dans la perspective d’identification de pistes d’actions.

Ces propositions de pistes d’action visent à mobiliser les ressources locales (éco-matériaux, filières, savoir-faire), accompagner les acteurs de ces filières et sensibiliser les différents publics. Cette mission d’étude s’est déroulée sur une période de 2 ans avec l’appui de l’Observatoire de l’Economie et des Territoires de Loir-et-Cher et conduit en partenariat étroit avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Loir-et-Cher ainsi qu’avec l’ADIL 41-EIE.

La restitution papier est aujourd’hui accessible par chapitre :

 

 1 – Les enjeux du Grenelle sur le territoire d’étude :

Partie 1 Enjeux-1

 

2 – Diagnostic et caractéristiques du parc résidentiel :

Partie 2 Parc-1

 

 3 – Analyse typo-morphologique du parc résidentiel :

Partie 3 Typomorpho-1

 

4 – Les Filières Matériaux :

Partie 4 Filiere-1

 

 

5 – Les acteurs de la filière éco-réhabilitation et éco-construction :

partie 5 Acteurs-1

 

6 – Propositions et pistes d‘actions :

Partie 6 Pistes Actions-1

 

7 – Annexe : Rapport du Bureau d’étude thermique sur l’expérimentation d’éco-réhabilitation du bâti ancien :

Partie 7 Annexe-1

 

 


ATELIER PARTICIPATIF – PLANTATION DU JARDIN DU PRESBYTÈRE DE MAVES DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (11/04/15)

Les ateliers « Jardinons nos villages » continuent avec le réaménagement du jardin du presbytère de Maves. Ce samedi 11 avril dernier, une journée de plantation participative a permis au jardin de retrouver son caractère utilitaire d’autrefois.
Grâce à l’aide d’un groupe d’habitants enthousiastes, le Domaine de Chaumont et le CAUE ont accompagné la plantation de cinq arbres fruitiers de haute-tige afin de remplacer les pruniers vieillissants et les confères à gros développement qui étaient peu adaptés au lieu. Une haie de petits fruits (groseilliers, muriers, framboisiers et kiwaïs) ainsi qu’un pommier et un poirier palissés ont été plantés pour profiter de l’exposition favorable des murets.
Une collecte de plants et de graines auprès des habitants a également permis de recréer un massif d’herbes aromatiques au pied du bâtiment.

Patience pour les amateurs de tartes et de confitures, rendez-vous dans deux/trois ans pour les premières récoltes !


COMMUNE DE SAINT-AIGNAN-SUR-CHER – AMENAGEMENT DU JARDIN DE L’ORMEAU

> Par l’agence BiP (lauréat du concours) : un jardin-espace public ludique destiné à  desservir un îlot d’habitations, proposer un lieu de pause dans le centre ancien et se transformer ponctuellement en espace festif. >Suivre l’évolution du chantier.

 


PLANTATION COLLECTIVE A LISLE DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE « JARDINONS NOS VILLAGES 

POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (28/03/15)

Les ateliers « Jardinons nos villages » se poursuivent à Lisle avec les plantations de la rue principale du bourg. Une quinzaine d’habitants se sont portés volontaires pour réinvestir la rue par des plantations en pied de mur.

A l’automne dernier, le CAUE a rencontré individuellement les participants pour établir avec chacun un micro-projet de plantation et définir la découpe des futurs fosses de plantation sur les trottoirs par un marquage à la bombe. Une palette végétale a ensuite été proposée sur la base des végétaux existants et de la collecte des plants issus des jardins.

Après réception des végétaux, un premier temps de préparation a eu lieu le mercredi 25 mars pour faire découvrir les plantes aux habitants, les étiqueter et les répartir avant la journée de plantation du samedi 28 mars.
Avec l’accompagnement du Domaine de Chaumont, les habitants sont venus nombreux pour participer aux plantations dans la bonne humeur et partager ce moment convivial avec leurs voisins.

Le massif du monument aux morts récemment réaménagé a également été planté et sera accompagné par deux pommiers et l’engazonnement d’une partie de la placette.

Rendez-vous dans quelques semaines pour observer les premières fleurs !


PLANTATION COLLECTIVE A CHAUMONT-SUR-THARONNE DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (21/03/15)

Le projet d’aménagement participatif des espaces publics « Jardinons nos villages se poursuit à Chaumont-sur-Tharonne. Suite à la plantation des vergers, une journée de plantation collective de la place Blériot et des ruelles a été organisée le samedi 21 mars dernier.

En première partie de journée, le CAUE a accompagné l’atelier du Domaine de Chaumont sur la recomposition des massifs de la place Blériot. Malgré le temps grisonnant, plusieurs habitants sont venus prêter main forte et observer la plantation et les techniques de composition. Les massifs vieillissants ont été remplacés par des plantations de vivaces qui formeront d’ici quelques années une véritable pépinière permettant le prélèvement de plants pour d’autres espaces. Ces plantations ont pour vocation de remettre en valeur de manière immédiate ce lieu qui pourra faire l’objet d’une réflexion d’aménagement à plus long terme.

L’atelier s’est poursuivi par la plantation des pieds de mur avec les habitants rencontrés le 21 février. Les micro-projets de plantation sur l’espace public avaient été définis avec les personnes volontaires afin de poursuivre la mise en valeur du chemin de ronde et des venelles du bourg féodal.  Les plantations ont pu être réalisées en partie, mais les habitants étaient présents pour découvrir des différents végétaux et récolter les précieux conseils d’entretien. Pour les personnes qui n’ont pas pu être présentes, une séance de rattrapage sera menée avec les techniciens de la commune dans les prochains jours.

Rendez-vous d’ici quelques semaines pour observer l’apparition des premières floraisons !


PLANTATION DE VERGERS COMMUNAUX A CHAUMONT-SUR-THARONNE DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE « JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFERENCIEE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VEGETAL» (18/03/15)

Dans le cadre du projet « jardinons nos villages » deux vergers ont été plantés hier avec les employés communaux et quelques habitants venus prêter main forte.
La plantation vise à redonner des usages partagés à des parcelles jusqu’alors peu pratiquées par les habitants et résulte d’un processus de concertation mené avec les habitants et les élus. Ces deux vergers plantés de petits fruits, de pommiers, de poiriers et de pruniers accueilleront bientôt des bancs pour permettre une halte sur le magnifique chemin de promenade que constitue l’ancien chemin de ronde du bourg féodal.
L’atelier a également permis la construction de treilles pour grimpantes (en vue d’habiller les murs en dalles béton) à partir de bambous collectés sur la commune. Cet atelier sera suivi d’une animation par Sologne Nature Environnement auprès des scolaires visant à favoriser la biodiversité au sein de ces espaces : construction et installation d’hôtel à insectes, mise en place d’une prairie fleurie et d’une gestion différenciée du site.
Samedi prochain un atelier de plantation des venelles du bourg par les habitants est prévu.
Quand aux vergers, rendez vous est pris pour la première tarte (tatin bien sur) !

 


RÉFLEXION SUR LES ESPACES PUBLICS A PEZOU (17/03/15)

Mardi dernier se tenait à Pezou la première réunion de concertation avec les habitants dans le cadre du programme de réflexion sur la durabilité des espaces publics.
L’occasion de débattre collectivement des modes de pratique du bourg par les habitants, d’identifier les lieux clés et de commencer à réfléchir collectivement à des pistes d’actions.
Les espaces retenus par les habitants pour le projet sont deux belles prairies communales, en bord du Loir.
La suite au printemps avec une rencontre sur site pour définir la nature et la forme des projets.


DÉMARCHE COLLECTIVE TERRITORIALE POUR UN DÉVELOPPEMENT DE LA PRESCRIPTION BOIS

DANS LA COMMANDE PUBLIQUE EN PAYS GRANDE SOLOGNE

Le Pays de Grande Sologne a missionné le CAUE pour mener une action de sensibilisation et de valorisation de la construction bois dans la commande publique, intitulée : « Démarche collective territoriale pour un développement de la prescription bois dans la commande publique en Pays Grande Sologne »

Cette étude s’inscrit dans la continuité des travaux menés en Sologne concernant l’éco-innovation, le développement durable et la filière bois.

 

jeudi 5 mars –  atelier 1 « Ressources et exploitations » :

A la Maison du Braconnage à Chaon (architecte Wilfrid Baudin), qui marque l’engagement de cette démarche territoriale importante pour la valorisation d’une ressource solognote identitaire, le bois. Vous pouvez désormais visionner les vidéos de cet atelier :

⇒ rappel du contexte historique, Bruno Marmiroli – CAUE41

⇒ État des lieux, Magali Lambert – CRPF

⇒ la construction bois – Florence Grandchamp – Arbocentre

⇒ Table ronde : échanges autour de la filière, atouts et contraintes

 

vendredi 27 mars – atelier 2 « Essences et usages » :

L’atelier a réuni des élus et représentants des communes du Pays grande Sologne et des acteurs de la filière locale. Vous pouvez désormais visionner les vidéos de cet atelier :

La restauration de « la Grande Maison » à pan de bois à Courmemin
Intervention de Patrick Ponsot, Architecte en Chef des Monuments Historiques.
– La restauration d’une maison à pan de bois, datant du fin 15e – début 16e.
– La démarche avec les artisans locaux.

La présentation de la démarche de conception d’un bâtiment en bois :
Intervention d’ Adelgund WITTE, Atelier AWI, architecte locale, spécialisée dans la construction bois et la  construction de qualité environnementale, en présence du maître d’ouvrage public.
– Extension du Centre de Première Intervention, Cerdon (45).
– PASS-I*LAB au Lycée Gaudier-Brzeska, Saint-Jean-de-Braye (45).
– La Halle Bois et les ateliers de maintenance, deux bâtiments exemplaires en construction bois au Lycée Gaudier-Brzeska, Saint Jean de Braye (45).

Un panorama de l’architecture bois en France :
Intervention de Nadia HOYET architecte « spécialiste » de la construction bois, professeur en sciences et techniques pour l’architecture, École nationale supérieure d’architecture de Versailles.
– Les atouts du matériau bois au regard des autres matériaux de construction.
– Variétés d’usage pour différents programmes architecturaux en milieu rural : équipements de loisirs, petits équipements communaux.
– Les qualités de l’architecture en bois et les nécessaires précautions pour assurer la durabilité des bâtiments.


RÉFLEXION SUR LE JARDIN DU PRIEURÉ A MESLAND

 

Le CAUE suit le travail des étudiants de quatrième année de l’école nationale supérieure de la nature et du paysage, en pleine réflexion sur le jardin du prieuré de Mesland. Un exercice technique qui leur permet d’aborder la question de la gestion des pentes, des modes constructifs et des cheminements. Leur travail sera prochainement présenté aux habitants de la commune, organisé en un groupe de travail accompagné par le CAUE pour l’aménagement de cet espace. Deux visions qui se rencontreront pour, nous l’espérons donner naissance à un beau jardin !

 


  RÉUNION PUBLIQUE A SELOMMES DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (19/02/15)

 

Le projet d’aménagement participatif des espaces publics de Selommes se poursuit, la réunion publique du 19 février dernier a permis de présenter les pistes d’actions du CAUE, de la maison botanique et de Souffleurs de Vert. Les inscriptions pour les ateliers sont lancées avec des thèmes aussi divers que la ré-appropriation du jardin de l’école, la construction de mobilier en bois pour mettre en scène le parcours vers les espaces naturels et patrimoniaux, la mise en place d’un parcours pédagogique au sein de la zone humide. Les ateliers collectifs sont prévus pour le printemps !

 


 PLANTATIONS A MONDOUBLEAU DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL» (11/03/15)

La mise en place des ateliers « Jardinons nos villages » suit son cours. Cette semaine ce sont les plantations du lotissement de la grande borde à Mondoubleau qui ont été réalisés. Ces plantations résultent d’un travail participatif au long cours avec les habitants du quartier. Dans ce quartier en cours de construction, nous avons rencontré les nouveaux habitants mais aussi ceux des maisons voisines, installés depuis plus longtemps, afin de recueillir leurs attentes en terme d’aménagement des espaces publics de leur quartier. Suite à cette première rencontre, la maison Botanique et le CAUE 41 ont soumis un projet aux habitants qui formalise leur envie d’un verger commun qui soit le pivot entre les deux quartiers, mais également la recherche de forme d’aménagement qui réponde au paysage bocager environnant.
L’atelier de plantation est donc la finalisation de cette démarche de projet dans laquelle les habitants se sont impliqués à chaque étape.
Rendez vous pris dans les années à venir pour greffer les pommiers (2016), manger les premières cerises et comparer les vitesses de pousses des ormes, cormiers, charmes et autres espèces champêtres plantées. D’ici là un atelier de plessage est prévu au long du chemin vert qui borde cet espace, ouvert à tous et gratuit il se déploie sur trois jours.

 


 UN ATELIER DE PLESSAGE RÉALISÉ A LISLE DANS LE CADRE DE L’INITIATIVE

« JARDINONS NOS VILLAGES  POUR UNE GESTION DIFFÉRENCIÉE ET PARTICIPATIVE DE L’URBANISME VÉGÉTAL»

 

Depuis septembre 2013, le CAUE de loir-et-cher pilote l’initiative « Jardinons nos villages », pour une gestion différenciée et participative de l’urbanisme végétal ». Le territoire du projet comprend 9 communes réparties sur trois pays du département :  Beauce Val de Loire (Autainville, Lestiou, Maves), Grande Sologne (Chaumont-sur-Tharonne, Montrieux-en-Sologne, Selles-Saint-Denis) et Vendômois (Lisle, La Ville-aux-Clercs, Mondoubleau).

Financé dans le cadre des projets ID en campagne par la Région Centre et le programme Leader, le projet met en réseau plusieurs acteurs autour d’une réflexion et d’un projet partagé sur l’aménagement des espaces publics, impliquant la mutualisation des moyens et des connaissances sur le territoire. Les différents partenaires de l’initiative (CAUE de loir-et-cher, CDPNE, la Maison Botanique, Perche Nature Environnement, Sologne Nature Environnement, le Domaine de Chaumont et la FREDON Centre) ont travaillé à l’élaboration d’un diagnostic partagé impliquant la participation des élus locaux et des habitants sur chacune des communes afin de tendre vers une réflexion globale, cohérente, et propre aux territoires donnés.

Ces diagnostics ont fait émerger des problématiques spécifiques et se sont traduits par des actions menées par les différents partenaires. Au total, 90 ateliers sont proposés, répartis sur les 9 communes de l’initiative.

Dans ce cadre, le Vendredi 28 novembre dernier s’est déroulé l’atelier n°10 de l’initiative, mené par la Maison Botanique dans la commune de Lisle :

La proposition de cet atelier partait du constat de la présence d’une haie vieillissante aux abords d’un chemin reliant le bourg aux berges du Loir et des prairies humides. Le potentiel esthétique du lieu et son intégration dans une boucle de randonnée sont à l’origine de la réflexion sur sa mise en valeur, via un entretien adapté favorisant le rajeunissement des arbres et arbustes présents, le plessage. Accompagnés par la Maison Botanique, une vingtaine de participants (formateurs, élus, habitants et agents communaux) a participé à cette journée de plessage.

En quelques mots, le plessage est une très ancienne technique de gestion des haies champêtres qui avait pour objectif principal la création d’une clôture vivante en pied de haie. La mise en œuvre de cette technique permettait de récolter du bois pour des usages variés et de régénérer les espèces buissonnantes. Avec l’évolution des usages et des pratiques, la technique a peu à peu été abandonnée dans le milieu agricole. Cet outil de gestion présente une force esthétique particulière qui peut mettre en valeur de manière ponctuelle certains espaces. Par ailleurs, une haie plessée représente un formidable réservoir de biodiversité qui offre à la fois le gîte et le couvert à la petite faune locale.

 


 

 

1erepagerapport activites

 

 

 

Consulter le dernier rapport d’activités 2013 

 

 

 

 

 

 


 

Pour mieux vous orienter, consulter le guide

 CONSEILLER  &  ACCOMPAGNER la maîtrise d’ouvrage publique en Loir-et-Cher

Besoin d’aide à la décision…. pour Quoi & à Qui s’adresser   ?

affiche-guide_mini

Télécharger le PDF