CAUE de Loir-et-Cher

Carrefour des territoires 2018, les vidéos des conférences


VALORISER LE PATRIMOINE DU QUOTIDIEN

Chaque commune possède des éléments patrimoniaux qui sont autant de témoignages de l’histoire locale. Parfois méconnu, ce patrimoine du quotidien participe à l’identité de la collectivité et mérite une approche spécifique pour sa connaissance, sa valorisation et son inscription dans le développement du territoire.

Ouverture des échanges : Catherine Lhéritier, présidente de l’AMF41
Introduction et modération : Sylvie Le Calvez, journaliste au magazine Villages – Des exemples d’initiatives locales de valorisation du patrimoine du quotidien.

Intervenants :

Emmanuelle Plumet, responsable Ville et Pays d’Art et d’Histoire de Blois – Quels dispositifs et démarches pour valoriser et mettre en réseau le patrimoine ? Villes et Pays d’Art et d’Histoire est un label créé en 1985 attribué aux communes qui s’engagent à mener des politiques d’animation et de valorisation de leur patrimoine bâti, naturel et industriel, ainsi que de l’architecture. Trois collectivités bénéficient du label dans le Loir-et-Cher : Vendôme, Blois et le Pays de la vallée du Cher et du romorantinais. Au-delà du label, les démarches, projets et programmes développés par le réseau permettent de proposer une approche du patrimoine qui dépasse les frontières des communes labellisées.

Laure Courget, directrice du service Patrimoine de la ville de Cahors – Qu’est qu’une politique patrimoniale active ? La mission du service du patrimoine de la ville de Cahors s’inscrit dans une démarche visant à connaître et identifier, signaler et protéger, faire connaître et valoriser, réhabiliter et restaurer au sein de différents sites. Consciente des enjeux économiques liés au développement du tourisme, la Ville de Cahors veut faire de la culture et du patrimoine l’un des axes forts de sa politique touristique. ⇒ visualiser la présentation

Angélique Vallée-Sygut, directrice du Comité départemental de protection de la nature et de l’environnement – Quels outils pour sensibiliser au patrimoine naturel ? Le CDPNE organise et anime des activités autour de la connaissance du patrimoine naturel du département. A travers les Rendez-vous Nature, la Maison de la Nature et les sorties thématiques, le CDPNE explore différents outils de sensibilisation et de diffusion d’une meilleure connaissance du territoire. ⇒ visualiser la présentation


RELIER MONUMENTS ET TERRITOIRES

Quelle est la relation entre le patrimoine monumental et le territoire ? A travers différents exemples, les intervenants témoigneront de la nécessité d’ouvrir et d’animer un lieu en relation avec son territoire, et des moyens d’y parvenir. Plusieurs pistes de réflexion seront abordées : l’idée d’une gouvernance partagée, ou la réutilisation du patrimoine.

Ouverture des échanges : Marie-Hélène Millet, présidente du CAUE41
Introduction et modération : Sylvie Le Calvez – Des exemples de réhabilitation du patrimoine en lien avec le développement du territoire

Intervenants :

Lionella Gallard, maire de Cheverny – La commune de Cheverny possède un patrimoine monumental très visité (335 000 visiteurs en 2014) mais privé. Parallèlement à l’accueil du public pour la visite du château et du parc, la commune développe, avec ses
partenaires locaux, une programmation culturelle et touristique riche qui favorise l’animation du territoire : festival de Jazz Jazzin’Cheverny, Festival des arts de la rue, Festival de musique «Va jouer dehors», Maison des vins…

Anne Rousset, administratrice du château de Talcy, Centre des monuments nationaux – Comment ouvrir et animer un lieu en relation avec son territoire ? Le château de Talcy, ancien domaine agricole, possède encore un vaste jardin potager ouvert pour des visites, des ateliers et des animations en lien avec le territoire. Plus largement, le Centre des monuments nationaux développe des activités éducatives, des parcours découverte et des ateliers pour ouvrir les monuments à un large public et partager la connaissance du patrimoine auprès des scolaires.

Jean Dedolin, spécialiste du patrimoine, enseignant – Comment innover pour relier ? Après un parcours à la direction d’institutions culturelles importantes (Saline Royale d’Arc et Senans, Domaine national de Saint-Cloud…), Jean Dedolin enseigne les politiques culturelles à l’Université d’Alexandrie. Il porte un regard neuf sur la nécessité d’innover en permanence pour régénérer sans cesse la relation entre les habitants et le patrimoine et nous ouvre des perspectives de réutilisation du patrimoine qui s’inscrivent dans une longue histoire de l’adaptation des monuments (qui sait encore que le château de Chaumont-sur-Loire a abrité une manufacture de poterie et de verrerie ou que celui de Fougères-sur-Bièvre a été une filature qui fonctionna pendant près d’un siècle ?).


DEMAIN, LE PATRIMOINE AU SERVICE DU TERRITOIRE

Si la démarche Opération Grand Site propose des outils méthodologiques de gouvernance, le récent rapport Dauge « en faveur des nouveaux espaces protégés » présente des actions à mettre en oeuvre pour les centres anciens afin d’enrayer leur déclin et de contribuer à leur revitalisation. Ces propositions ont vocation à se décliner au service du développement des territoires.

Ouverture des échanges : Maurice Leroy, ancien ministre, député, président de l’Observatoire de l’économie et des territoires de Loir-et-Cher
Introduction : Lionel Henry, directeur de l’Observatoire de l’économie et des territoires – Patrimoines et territoires, quelles dynamiques en Loir-et-Cher? ⇒ visualiser la présentation
Modération : Sylvie Le Calvez

Intervenants :

Gilles Clément, président de la Communauté de Communes du Grand Chambord – La démarche Opération Grand Site appliquée au territoire du Grand Chambord – Comment s’organise la gouvernance territoriale autour d’un site remarquable et pour quels projets ? Entre protection des paysages, maîtrise de l’étalement urbain, intégration des nouveaux équipements, organisation de l’offre touristique… la démarche OGS constitue à la fois une méthode et un outil important pour le développement équilibré du territoire.

Yves Dauge, urbaniste, ancien sénateur et maire de Chinon – Quel bilan et quelles actions à mettre en oeuvre pour les centres anciens ? Yves Dauge est l’auteur du rapport sur le « plan national en faveur des nouveaux espaces protégés ». L’objectif du rapport était de trouver les moyens pour que ces quartiers anciens soient des instruments de revitalisation des territoires, de mixité sociale et de lutte contre l’étalement urbain. Les propositions sont nombreuses et demandent un engagement politique fort pour enrayer le déclin des centres anciens.

Jacqueline Gourault, Ministre auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur – Quelles sont les actions portées par l’Etat au service du patrimoine et du développement des territoires ? Augmentation du budget dédié à la restauration et à l’entretien du patrimoine, création d’un fond d’aide aux communes, réflexions sur des financements innovants, le gouvernement a pris la mesure de la nécessité de mener des actions de préservation et de valorisation du patrimoine. Parallèlement, ou de façon complémentaire, une expérimentation va être menée sur plusieurs territoires pour la revitalisation des villes moyennes. Elle permettra la mise en synergie des dispositifs qui existent au bénéfice des villes moyennes.

⇒ Retour sur :  Carrefour des territoires 2017